Loading
24/05/2011 16:07:47 - Affiché 6891 fois

NoFit State Circus et Culture commune au Mont-Liébaut
"Everything is fine !"

Dans la nuit, le froid, les soldats noirs et casqués envahissent les lieux. Trouble et mensonges ; émotion et duperie : « Everything is fine » rassure le porte-parole. « Tout va bien »… Non, tout ne va pas bien. Les journaux sont détruits, interdits ; les gens sont kidnappés, battus. Pour se protéger de la violence, de la dictature, la population doit construire une « Barricade ». Elle doit aussi affronter les flammes, les lames des armes… pour combattre l’autoritarisme, résister à la tyrannie… Résister ! C’est le message du spectacle donné vendredi par la prestigieuse compagnie galloise NoFit State Circus et les habitants du Mont-Liébaut de Béthune. Ensemble, ils ont ouvert les festivités de la douzième édition du festival des arts de la rue Z’arts Up. Ils ont offert au quartier et à la ville des souvenirs époustouflants.


Grâce au Zepa (Zone européenne de projets artistiques), le festival mis en oeuvre par Culture commune s’est tourné résolument vers ses voisins. La scène nationale du bassin-minier participe depuis quelques années à cette zone d’échanges artistiques et de rayonnement d’action entre la France et l’Angleterre. Dans ce cadre, un des plus chouettes souvenirs public a peut-être été la prestation de "Mario Queen of the Circus", l'an dernier ; elle a fait hurler les publics béthunois et carvinois... Au petit livre de la mémoire s’ajoute désormais ce très beau spectacle donné par NoFits State Circus.

 

Artistes et bénévoles
La compagnie galloise travaille avec la même philosophie que Culture commune : l’œuvre se construit avec le public, et en se construisant, elle fait œuvre. Les cinquante personnes du Mont-Liébaut et alentours qui ont participé à "Barricade", et les élèves de l’école de cirque d’Amiens l’ont montré. Les dizaines de bénévoles aussi. Quelle belle aventure pour les uns et les autres ! Elle a commencé en septembre dernier. Deux mois de recherche dans le quartier et au-delà ont été nécessaires pour trouver des jeunes qui acceptent de participer à l’événement. Beaucoup se sont enthousiasmés : ceux du conservatoire de danse ; du club de gym « La Jeunesse béthunoise » ; du club de twirling bâton « les Beffynoises », Les Aliénés (Break danse)… et puis Arnaud, le musicien du Satellite (Conservatoire de musique de Béthune). Quand la première rencontre entre artistes et néophytes s’est déroulée en novembre 2010, personne n’imaginait que la soirée d'ouverture serait aussi réussie. Certains habitants ont été partie prenante du spectacle lui-même, d’autres ont aidé à la communication ou la logistique de l’événement… D’autres encore (ils étaient 400 !) ont participé à de petites formations aux techniques de cirque avec les artistes la semaine dernière. Spécialistes du Hula hoop, monocycle, trapèzes, jongle, gymnastique… chaque artiste avec son matériel, a donné une heure aux habitants du quartier. Pendant ce temps, 700 personnes  visitaient les coulisses ! Incroyable événement… Chacun selon son profil, gardera au cœur sa version du spectacle. Pour le public extérieur au quartier, il restera la découverte d’un lieu dynamique et énergique, et le plaisir d’avoir assisté à une représentation spectaculaire aussi drôle qu’intelligente, aussi performante, millimétrée… qu’extravagante.
 

 

URL courte : www.echo62.com/actu3090




Copyright © 2000-2011 - Les Échos du Pas-de-Calais
tous droits réservés
http://www.echo62.com

l'Écho du Pas-de-Calais n°161

Les 6H de l'Echo

Les 6H du Pas-de-Calais

Les 10km du Pas-de-Calais

Abonnez-vous au flux RSS d'actus

Abonnez-vous au flux RSS agenda

Suivez-nous sur Facebook

145 visiteurs
connectés