Loading
07/10/2009 15:25:08 - Affiché 9163 fois

« Rien n'est parfait » sauf...
le nouveau CD d'Usmar ?

« Je me verrai bien compositeur, si je pousse le vice pt’être même chanteur mais ce qui est sûr c’est que je serai pas… un pirate, un mercenaire en col blanc, un pirate, trop diplômé, pas diplomate, un mec sans âme, sans aromates, un putain de mec, une tête à claques. » Voilà un refrain qui touche et fait mouche avec une mélodie très électro-rock (une basse mortelle) qui en remet une couche. « Une chanson naïve et revendicative » sur ces adultes qui ont donné des coups de pied à leurs rêves d’enfant. Un titre flirtant avec le deuxième degré, comme les dix autres d’ailleurs du deuxième album d’Usmar.

Drôle de prénom – celui de son arrière-grand-père - pour un artiste original que l’on avait découvert en 2005 avec « L’âge des possibles », opus très mélancolique et très parlé aussitôt estampillé « chanson française électro ». Usmar a fait le Printemps de Bouges, les Francofolies, les Rencontres d’Astaffort… Il a grandi, mûri et atteint le cap de la trentaine ! « J’étais malheureux parce que je cherchais la perfection dans tout ! Mais la vie est belle avec ses imperfections, il faut vivre avec et le reste on ne contrôle pas. » En guise de thérapie, Usmar a choisi « d’exprimer tout ça sur disque ». Il a écrit une trentaine de textes avec « l’impression de se dévoiler » ; des petites histoires « en rapport avec quatre années de ma vie ». Onze « histoires » retenues pour le CD, Usmar enfilant sa tenue de bidouilleur musical, nourri au jazz, imbibé de hip-hop, dégustant volontiers des mélodies plus classiques pour peaufiner en 2008 ce nouvel album. Mixé par « Reptile » - ingénieur du son de NTM, Sniper… - « Rien n’est parfait » sortira le 9 novembre 2009. Si Usmar l’auteur et Usmar le compositeur se sont affirmés, Usmar l’interprète « s’est révélé ». Sa voix a trouvé la bonne voie pour donner du corps - du physique - aux chansons « qui sont des bouts de moi ».

Usmar abuse
Indéniablement, Usmar est en train de se trouver artistiquement, de prouver sa singularité sans se laisser écraser par ses influences et ses envies. « J’ai mon truc », dit-il. Un truc en plumes d’autruche ? « Les autruches » est la septième station du voyage au bout de « Rien n’est parfait ». « L’autruche est l’animal des couples qui durent longtemps », chante Usmar en duo avec une tendre partenaire. L’album démarrant au quart de tour avec « Casino Royale » et son entêtant refrain : « Rien ne va plus, rien ne va plus, rien ne va plus, malheureux au jeu, malheureux en amour… » Avec le pop-folk « T’abuses », Usmar tourne autour de cette phrase très forte : « On peut s’aimer pour toujours mais je sais, pas tout le temps. » Un petit mot encore sur « Pirate » où Usmar joue aussi bien avec les mots qu’avec les sons. Mots et sons = émotions. « Qu’est-ce qu’on perd ? »… quand on se quitte, est encore une chanson qui claque, comme on claque une porte. Tout comme « N’avoue jamais » et son « secret caché, enfoui, vieilli ». Véritable leçon de philosophie de la vie et jolie ritournelle, « Rien n’est parfait » nous incite tous à changer « parce que rien n’est parfait, parce qu’on n’est pas parfait ». Si « Celui » aborde l’amour manqué, resté sur le quai, sur un rythme très enlevé ; « Cultiver ton jardin » est une belle déclaration avec une mélodie ravageuse : « Assez des voyages, assez des transports, je veux des lieux communs. J’en ai assez des voyages, je veux rentrer au port et cultiver ton jardin ».

Usmar et Dimey
Usmar décline son intimité, au piano, dans « Qu’importe » : « J’ai essuyé larmes et plaies mais maintenant l’avis des autres, je dis… qu’importe ». Et le voyage s’achève « Un beau mois d’août » avec une petite pluie fine, « un col roulé en plein été » et des doigts qui vagabondent sur un piano. Et n’oublions pas « la reprise » ! Après « Syracuse » dans le premier album, Usmar visite à nouveau le royaume de Bernard Dimey, poète et « être démesuré » décédé en 1981 à 50 ans et dont on ne vantera jamais assez l’immense talent. « L’affaire » de Dimey bénéficie d’un traitement de choc électro qui lui sied à merveille. Une « Affaire » qu’Usmar avait déjà menée sur le CD-hommage à Raoul de Godewarsvelde. L’auteur-compositeur-interprète répète qu’il aime allier « modernité et ancien temps », que « les antinomies font parfois bon ménage », son album est celui d’un bon artisan (il est aussi arrangeur et producteur) qui a les deux pieds dans son époque. « Les gens ne veulent pas écouter un ersatz de tel ou tel chanteur à la mode ». Usmar c’est du pur sucre et pur beurre ! Réaliste par-dessus le marché, sachant pertinemment que le disque est devenu un produit jetable et que la scène représente le seul salut. Les sonorités inattendues seront donc de la partie lors des concerts avec basse, claviers, batterie et des lumières créées par Vincent Mongourdin, une « grosse pointure ». Une résidence au Sentier des Halles à Paris d’octobre 2009 à mars 2010, une date aux Arcades à Faches-Thumesnil en novembre et… l’espoir que « Rien n’est parfait » interpellera rapidement les programmateurs de festivals et autres. Rien n’est parfait dans la vie, sauf le nouvel album d’Usmar, la chair de sa chair.

Un bel objet
Quentin Vanhersel, alias Usmar a 31 ans. Il a grandi à Calais. Rêvant de devenir comédien ou rock star ! Cours de solfège et de piano, batterie à l’heure de l’adolescence, guitare en deux temps trois mouvements et les groupes pop ou métal ou électro ! Le dernier en date s’appelant (Trio) Urbain. Mélange des genres, passerelles en tous genres. À 18 ans, ce solitaire découvre la MAO – musique assistée par ordinateur – idéale pour créer son cocon. Études de communication, un job dans une société de production multimédia. L’arrivée des Delerm, Biolay l’incite à chanter en 2003. Le déclic. Il sera intermittent du spectacle. « L’âge des possibles » en 2005, mais « l’âge des possibles c’est toute la vie » et Usmar trace son chemin. Il créé la musique de « Dracula », spectacle de la compagnie Zapoï et « arrange » un spectacle consacré au grand Nougaro, « Nougaro électro(n) libre », qui sera présenté au Channel à Calais les 27 et 28 février 2010.
« Rien n'est parfait » : sortie nationale le 9 novembre 2009, « un bel objet avec un fourreau en carton et douze photos pour moins de quinze euros » clame Usmar ! « Je voulais ce CD à 10 euros mais c'est compliqué... La liberté artistique a un prix ! Et je ne gagnerai que 2,50 euros sur chaque disque vendu... »

Des clips et des infos sur www.riennestparfait.com
 

URL courte : www.echo62.com/actu2490



Recherches relatives :

Usmar | électro | chanson | Calais | Channel | Raoul |



Copyright © 2000-2011 - Les Échos du Pas-de-Calais
tous droits réservés
http://www.echo62.com
  • Département
  • Sport
  • Culture
  • Musique
  • Sorties/rando
du 1er novembre au 15 décembre (date de clôture), Concours littéraire international Arts et Lettres de France : catégorie adultes
S. 1er novembre, Sainte-Catherine : foire aux disques et de la bande dessinée
D. 2 novembre, Nœux-les-Mines : salon gastronomique
Du 3 au 29 novembre, Fruges : expositions:
Les L. 3, 17, 24 novembre et 1er décembre, Aire-sur-la-Lys : Ateliers « En route avec les seniors »
Du 4 au 29 novembre, Auchy-lès-Hesdin : expositions
Du 6 au 22 novembre, Bully-les-Mines : exposition "La Grande Guerre" et "D'une guerre à l'autre"
Les 7, 14, 21, 25 et 28 novembre, les 5 et 12 décembre, Ficheux : Les ateliers du bien vieillir
Les 8 et 9 novembre, Étaples-sur-Mer : fête du hareng roi
Les 8 et 9 novembre, Wimereux : salon de la carte postale et des livres anciens
Les 8, 9 et 11 novembre, Verlincthun : exposition « Remontons le temps à Verlincthun »
Du 8 au 16 novembre, Outreau : exposition de la Palette Outreloise
S. 8 novembre, Calais : "le tunnel sous la Manche, un monument invisible?"
Du 8 au 11 novembre, La Couture : Salon des antiquaires
Du 9 au 16 novembre, Grigny : porte ouverte « racines en hiver »
No banner in farmLe reste de l'actualité
  • Grande galerie du Louvre-Lens : Gratuité reconduite un an
  • Après le projet Nostra place à l’Initiative des détroits
  • Les Ateliers de la Halle à Arras Le cocon des artistes
  • La Palanquée met en souscription un recueil sur des chalutiers industriels du port de Boulogne-sur-Mer
  • Arras Film Festival Du 7 au 16 novembre 2014
  • Hervé Leuwers, historien chercheur, publie une nouvelle biographie de Maximilien de Robespierre
  • L'économie sociale et solidaire dans le Pas-de-Calais : le choix des valeurs
  • Bon et Bien, une recette contre le gaspillage alimentaire et pour l’emploi local
  • Accueil et relations aux usagers : le département du Pas-de-Calais reçoit le premier prix national
  • À Lens, un « Lieu source » initié par l’évêque d’Arras : La "Maison Nicodème"
  • Avec le site www.terea.fr les objets de seconde main se font une place sur le net
  • Avec l'album « The White Days », Factice Factory fabrique une cold wave 100 % naturelle
  • Mémorial international de Notre-Dame-de-Lorette, l’Anneau de la « mémoire mondialisée »
  • Bailleul-Sir-Berthoult : Une médiathèque Franck-Thilliez
  • À Lens, avec la Mission Bassin minier : Bien transmettre les valeurs du Patrimoine mondial
  • Congrès des maires du Pas-de-Calais : la réforme territoriale sur le gril
  • Maison du marais de Saint-Omer : inauguration en grande pompe
  • Étienne Daho à Béthune : « l'innocence retrouvée » et le public conquis
  • Le salon Tiot Loupiot pour l’éveil culturel des petits du 4 octobre au 22 novembre
  • Tous les mois, la fréquentation de La Coupole - Centre d'histoire et planétarium 3D - est en hausse
  • Conseil général du Pas-de-Calais : établissements publics et organismes associés passés au rapport annuel
  • Cent chefs-d’œuvre du château de Versailles à découvrir au palais Saint-Vaast d’Arras jusqu’en mars 2016
  • La Réserve naturelle nationale des étangs du Romelaëre fermée du 10 octobre 2014 au 15 mars 2015
  • Le festival Conteurs en campagne sillonne la région du 5 octobre jusqu’au 2 novembre
  • De A à Z, les communes du Pas-de-Calais et les maires élus aux municipales 2014
  • D'Ablain-Saint-Nazaire à Zutkerque : tous les maires du Pas-de-Calais
  • Élection aux Chambres d'agriculture : participation en baisse et FDSEA en position dominante dans le Pas-de-Calais


  • l'Écho du Pas-de-Calais n°147

    Qui sommes nous ?

    La maison d'edition, commandez nos livres

    Les travaux exterieurs

    internet

    Les 6H de l'Echo

    Les 6H du Pas-de-Calais

    Les 10km du Pas-de-Calais

    L'oralité

    Régie publicitaire

    Abonnez-vous au flux RSS d'actus

    Abonnez-vous au flux RSS agenda

    Suivez-nous sur Facebook

    103 visiteurs
    connectés