Loading
19/12/2012 11:23:45 - Affiché 6155 fois

La Fédération des offices de tourisme
et syndicats d'initiative de la région
réaffirme sa volonté
de former le personnel
et d'animer le réseau Nord–Pas-de-Calais

Jacques Gobert a souvé les propos de Luce Rousseau, présidente de l'OT de la Lys romane

La formation du personnel et, si besoin des bénévoles, était au cœur de l’assemblée générale de la FROTSI il y a quelques jours à Busnes, près de Lillers. Créée en octobre 2011 à Douai, la Fédération régionale des offices de tourisme et syndicats d’initiative avait en effet choisi les superbes salons du château de Beaulieu pour se réunir sous la présidence de Jacques Gobert et de Luce Rousseau, présidente de l’Office de tourisme du Pays de la Lys romane dont les propos d’accueil ont été savourés par l’assistance tant ils mettaient en avant l’importance du tourisme dans la région en tant que véritable acteur de l’économie, tant ils insistaient sur le rôle militant des offices de tourisme.

Le président de la FROTSI, Jacques Gobert, accompagné du président délégué Jean-Claude Marquis et de nombreux membres du bureau, a rappelé que les deux unions départementales travaillent ensemble autour de plusieurs thématiques dont la formation est l’une des plus importantes « car elle signifie l’importance que nous donnons à la professionnalisation de tous les collaborateurs des offices de tourisme ». Le débat qui s’est instauré au sujet de la formation a d’ailleurs été animé après la présentation d’un bilan faisant état de 3 563 heures dispensées à 235 salariés au cours de l’année 2012, portant essentiellement sur le web 2.0 (notamment l’utilisation des réseaux sociaux), les forces de vente, l’animation d’un réseau de prestataires… Pour 2013, parmi les thèmes retenus figurent des thèmes comme la qualité (accueil du public, notamment handicapé, renseignements, documentation…), l’e-tourisme, le développement durable…
En matière d’animation du réseau, une visite du Louvre-Lens pour tous les collaborateurs des OT est envisagée, et une journée « portes ouvertes » des offices de tourisme devrait être programmée le jour du printemps pour faire découvrir aux habitants du territoire le fonctionnement d’un office et ses missions. La fédération régionale regroupe aujourd’hui 129 structures, plus de 400 collaborateurs et près de 2 000 administrateurs « qui constituent une force sur le terrain et un outil de développement au service des collectivités locales » a souligné le président avant d’aborder la mise en place d’animateurs numériques du territoire « dont la mission est d’accompagner les professionnels locaux du tourisme pour accroître leur performance sur les réseaux Internet ». Une formation sera demandée sur ce thème.
À propos des contrats de rayonnement touristique, qui doivent s’appuyer sur les plans locaux de développements économiques, quatre territoires sont déjà bien avancés (Dunkerquois, Béthune-Bruay, Lens-Liévin, Douaisis) dans la démarche menée en liaison avec le conseil régional qui accorde une aide de 150 000 € sur cinq ans, reconnaissant ainsi la valeur économique du tourisme.
L’année 2013 est aussi celle de la réforme du classement des offices de tourisme. À ce sujet, pour Jacques Gobert, des stages de perfectionnement en anglais, de formation en néerlandais… apparaissent nécessaires, d’autant plus que le classement d’un office, selon la catégorie visée, demande d’être au moins bilingue, voire trilingue.

URL courte : www.echo62.com/actu3492



Recherches relatives :

Tourisme | Busnes | Lillers | Pas-de-Calais | Gobert |



Copyright © 2000-2011 - Les Échos du Pas-de-Calais
tous droits réservés
http://www.echo62.com

l'Écho du Pas-de-Calais n°161

Les 6H de l'Echo

Les 6H du Pas-de-Calais

Les 10km du Pas-de-Calais

Abonnez-vous au flux RSS d'actus

Abonnez-vous au flux RSS agenda

Suivez-nous sur Facebook

149 visiteurs
connectés