Loading
16/03/2012 17:46:39 - Affiché 21264 fois

Du château de Versailles au musée d'Arras
dans des carrosses, des berlines...
Fouette, cocher !

Qu’Arras accueille des carrosses… à l’oreille déjà ça « sonne juste » ! Dorures, ornements, c’est aussi un régal pour les yeux. L’exposition – très attendue – « Roulez carrosses ! » s’élance ce samedi 17 mars 2012 à l’abbaye Saint-Vaast à Arras. Soixante-seize œuvres majeures du château de Versailles, carrosses et tableaux, dans le beau musée du chef-lieu du Pas-de-Calais : l’aventure est fabuleuse, un « laboratoire » pour la démocratisation culturelle, pour la démocratisation du patrimoine historique national. « Il y avait une chance sur cent qu’à partir d’une simple conversation, un bricolage de décentralisation culturelle avec Jean-Jacques Aillagon alors patron de Versailles, à la fin de l’année 2009,une chance sur cent pour avoir le sentiment d’être à Versailles… à Arras » rappelle Daniel Percheron, président de la Région Nord – Pas-de-Calais, Région qui a voulu ardemment cette présence « versaillaise ».

Présence inscrite dans la durée puisque le château de Versailles, la Région et la ville d’Arras ont signé en juillet 2011 un partenariat de dix ans avec à la clé cinq grandes expositions de dix-huit mois présentant les collections de Versailles. « Un travail d’équipe pour apporter la culture aux portes de nos concitoyens » estime Frédéric Leturque, maire d’Arras (il a succédé à Jean-Marie Vanlerenberghe qui était encore le premier magistrat à l’heure de la signature du partenariat). « Roulez carrosses ! » ouvre le bal. Il s’agit de la première exposition française consacrée aux véhicules hippomobiles. « Un coup de fouet pour les collections du musée des carrosses à Versailles, un coup de fouet pour l’abbaye Saint-Vaast » commente Béatrix Saule, commissaire de l’exposition, directrice du musée national des châteaux de Versailles et de Trianon. Coup de fouet pour Versailles : « tous les harnachements de l’attelage à huit chevaux du sacre de Charles x ont été nettoyés et non refaits », précise par exemple la commissaire. Cet attelage est le fleuron de l’exposition ! Figurez-vous que les harnais sortent pour la première fois depuis le 19e siècle. Coup de fouet aussi pour l’abbaye Saint-Vaast où 1 200 mètres carrés ont été spécialement aménagés pour faire place aux carrosses… Le « fleuron » pesant quatre tonnes et demie !

Voilà Robespierre !
Avec des visuels très lumineux donnant de la profondeur, une lumière particulière, la muséographie (signée Frédéric Beauclair) permettra au visiteur de remarquer les moindres détails. Et Dieu sait qu’il y en a au fil des huit salles. Ce visiteur sera d’abord accueilli par Louis XIV ! C’est un grand tableau : « Entrée solennelle de Louis XIV et de la reine Marie-Thérèse à Arras, le 22 juillet 1667 ». Son carrosse moderne « crève la toile ». Puis l’on découvre des traîneaux de la cour de Versailles, quatre belles chaises à porteurs (« ces chaises monopolisaient au 17e siècle les talents des plus grands artistes »), une petite berline (1787) construite pour le fils de Louis XVI, la petite calèche du futur Louis XVII, une mise en scène restituant le carrosse du sacre du Louis XVI… « Carrosse qui s’arrêta, raconte Béatrix Saule, devant le collège Louis-le-Grand où un élève adressa une harangue au roi en lui souhaitant un siège plein de bonheur. Cet élève s’appelait Robespierre. »
Notre visiteur se sera pas au bout de ses surprises. Trois voitures de gala utilisées lors du mariage de Napoléon 1er et de Marie-Louise en 1810 sont des berlines de haut rang, incroyablement décorées… Le carrosse du sacre de Charles X est donc « la vedette de l’expo » pour reprendre la formule de Jean-Louis Libourel, spécialiste mondial des véhicules hippomobiles ; il est présenté avec huit (faux) chevaux comme lors de la cérémonie du 28 mai 1825 à Reims. Magnifique. Ça brille de partout. « Un trône ambulant » riaient ses détracteurs. Ce carrosse, l’un des derniers du 19e siècle, est un véritable objet d’art. Il n’a « roulé » que quatre fois au total (Napoléon III l’utilisant à deux reprises). Autre surprise : le char funèbre de Louis XVIII, seul corbillard royal conservé en France. Et petit clin d’œil à la République, après avoir plongé dans les fastes de la Monarchie et de l’Empire, avec un coupé de gala de 1880 utilisé par le président de la République pour se rendre de la gare de Versailles au château de Versailles. Ce coupé au design moderne marquant selon J.-L. Libourel « l’apogée de la carrosserie parisienne ». Un voyage dans le temps. Un dépaysement total qui nous fait apprécier bizarrement la circulation… automobile dans les rues d’Arras !

« Roulez carrosses ! » est un « projet exemplaire » assène Catherine Pégard, présidente depuis octobre 2011 de l’Établissement public du château de Versailles. L’exposition met en valeur une collection unique et méconnue, elle offre une vision originale et très concrète de l’histoire de France, de l’Ancien Régime à la République. Avec ce partenariat entre la Région, la ville d’Arras et le château de Versailles, le chemin de la décentralisation culturelle est carrossable… Désormais, comme le répète Daniel Percheron, « la culture joue un grand rôle dans notre région qui fut le berceau industriel du pays ». Le Nord – Pas-de-Calais n’est plus la cinquième roue du carrosse.
 

  • « Roulez carrosses ! » jusqu’en novembre 2013 à l’abbaye Saint-Vaast – Musée des Beaux-Arts d’Arras, 22 rue Paul-Doumer. Le musée est ouvert les lundis, mercredis, jeudis, vendredis de 9h30 à 11h pour les groupes et de 11h à 18h pour le public, les samedis et dimanches de 9h30 à 18h pour tous les publics. Le Musée est fermé les mardis, les 8 mai, 14 juillet, 1er novembre, 11 novembre, 25 décembre.
  • Entrée individuelle : 7 €
  • Entrée individuelle tarif réduit : 4 €
  • Groupe constitué de plus de 10 personnes : 5,50 €
  • Visites guidées les samedis et dimanches à 15h30 : 5€ (1h30)
  • Le musée est gratuit les 1ers dimanches de chaque mois, lors des Journées Européennes du patrimoine et de la Nuit des Musées.

URL courte : www.echo62.com/actu3316


> Toutes les photos <


Recherches relatives :

arras | versailles | région | carrosses | napoleon | roi | percheron | aillagon | pégard |



Copyright © 2000-2011 - Les Échos du Pas-de-Calais
tous droits réservés
http://www.echo62.com
  • Département
  • Sport
  • Culture
  • Musique
  • Sorties/rando
V. 26 février, Calais : "Big Sun" par Chassol
D. 20 décembre, Hesdin : Concert de la Cœcilia
Le reste de l'actualité
  • 70ème grand prix cycliste d'Isbergues - Pas-de-Calais : les Norvégiens n'ont pas eu froid aux yeux
  • Journées du patrimoine 2016 : La Coupole est au rendez-vous
  • L'intercommunalité dans le Pas-de-Calais en 2017 : 19 EPCI sur la carte
  • Les communes du Pas-de-Calais et les maires
  • Dans le Pas-de-Calais, on passerait de 33 à 21 intercommunalités en 2017
  • Département du Pas-de-Calais : budget 2016 adopté, contrat de progrès signé
  • L'exposition « 62 voies-voix de femmes » au Louvre-Lens jusqu'au 22 mars 2016
  • L'Université des Compagnons du Tour de France se développe à Arras
  • Le Département du Pas-de-Calais et l'égalité hommes-femmes
  • La grande saga des Robitaille, d'Auchy-lès-Hesdin au Québec
  • 1 465 205 habitants dans le Pas-de-Calais. La population a augmenté de 5 674 habitants entre 2008 et 2013
  • François Hollande a inauguré le monument des Fraternisations à Neuville-Saint-Vaast
  • L'éolien recrute dans le Nord - Pas-de-Calais
  • Histoire locale : l'affaire Monbailly à Saint-Omer en 1770
  • Les châteaux du Pas-de-Calais « en guerre » de 1939 à 1945 : un livre et une exposition
  • L'Autre rive ou le fabuleux destin d'Augustin Lesage
  • Histoire, mémoire, sciences : La Coupole ouvre avec succès les portes de la plurisciplinarité
  • Pierre Sorhaïts inhumé à Notre-Dame-de-Lorette un siècle après sa mort
  • Thibaut Roussel voyage voyage au-dessus des capitales, des idées fatales...
  • Dans le Pas-de-Calais : les réseaux de bibliothèques sont l'avenir de la lecture publique
  • François Hollande prend des mesures en faveur des territoires ruraux et prend la mesure de leur crise
  • « Folies du Calaisis », une application mobile pour découvrir le patrimoine bâti
  • Élection aux Chambres d'agriculture : participation en baisse et FDSEA en position dominante dans le Pas-de-Calais


  • l'Écho du Pas-de-Calais n°161

    Les 6H de l'Echo

    Les 6H du Pas-de-Calais

    Les 10km du Pas-de-Calais

    Abonnez-vous au flux RSS d'actus

    Abonnez-vous au flux RSS agenda

    Suivez-nous sur Facebook

    66 visiteurs
    connectés