Loading
31/03/2009 11:36:58 - Affiché 9848 fois

Les Enchanteurs ont accueilli Baaziz
et sa valise de chansons engagées

Le chanteur algérien Baaziz était à Sallaumines vendredi soir à la Maison de l’art et de la communication, rebaptisée pour un soir en Maison de la liberté d’expression.
Avec Yamlayam en première partie, le festival Les Enchanteurs donne le ton d’une soirée des plus engagées. La chanteuse-rapeuse-slameuse et son slogan « Non à l’immigration jetable » annonce la couleur, elle qui chante la condition des femmes et des immigrés, le déracinement d’une mère, en l’occurrence la sienne, venue d’Algérie en 1973 se perdre dans un logement insalubre, « sur un terrain vague pourri ».
L’Algérie, il en sera encore question pendant près de deux heures. Une salle certes pas tout à fait comble, mais conquise, par « Baaziz Presley », chanteur engagé dégagé (ce sont ses mots), exilé de son pays natal depuis vingt ans. Sa musique respire pourtant la joie et la bonne humeur. Influencées par Bob Dylan, Renaud et Brassens, ses chansons prennent tour à tour une tournure orientale, country ou carrément rock’n’roll, avec un Karim virtuose de la batterie en arrière-plan. Le public ne sera pas resté assis très longtemps, Baaziz descendant de scène le rejoindre pour danser avec lui. « Les cuivres » Christophe et Didier l’imitent et offrent un récital dans les travées de la salle.
Poussé à l’exil
Le chanteur de châabi dérange, sans doute pour sa liberté de parole et de pensée. Lorsque l’on s’attarde sur les textes, on s’aperçoit vite que l’artiste ne pratique pas la langue de bois. Abdelazziz Bakhti chante, dénonce et raconte. Il chante et honore avec Djebel, 600 jeunes harragas algériens morts en tentant de gagner l’Espagne, entassés dans les morgues ibériques. Il dénonce et fustige les déviances du pouvoir Algérien en place, égratigne au passage certains politiques français avec Nous nous en allerons, habile reprise de Dès que le vent soufflera. Il raconte « l’histoire de son histoire ». En somme Baaziz s’exprime, de fort belle manière, mais dérange à plus d’un titre. Merci à toi Liberté d’expression.

URL courte : www.echo62.com/actu2330



Recherches relatives :

baaziz | en | yamlayam | harragas | sallaumines |



Copyright © 2000-2011 - Les Échos du Pas-de-Calais
tous droits réservés
http://www.echo62.com

l'Écho du Pas-de-Calais n°161

Les 6H de l'Echo

Les 6H du Pas-de-Calais

Les 10km du Pas-de-Calais

Abonnez-vous au flux RSS d'actus

Abonnez-vous au flux RSS agenda

Suivez-nous sur Facebook

141 visiteurs
connectés