Loading
16/02/2011 11:55:17 - Affiché 5981 fois

Protéger les sites et monuments,
Augustin Flippe et Christian Cappon
en ont fait leur cheval de bataille

MM. Flippe et Cappon en visite au cimetière d'Avesnes-le-Comte.

Qui connaît la Société pour la Protection des Paysages et de l’Esthétique de la France ? Plus que centenaire, puisque fondée en 1901, reconnue d’utilité publique, elle est la plus ancienne des associations nationales de défense du patrimoine naturel et bâti. Sa mission consiste à alerter les pouvoirs publics des menaces pesant sur les paysages urbains et ruraux, informer l’opinion et les pouvoirs publics sur l’actualité patrimoniale à travers sa revue trimestrielle « Sites et Monuments », sensibiliser le public par des concours, congrès et colloques, prix littéraire. Pour parvenir à son objectif, la SPPEF dispose d’un délégué dans chaque département.

Pour le Pas-de-Calais il s’agit d’Augustin Flippe, un habitant d’Aubigny-en-Artois engagé depuis très longtemps dans la défense du patrimoine et le devoir de mémoire, membre de la commission des sites à la préfecture, rejoint il y a quelque temps par Christian Cappon, ancien chef d’entreprise de Bapaume, auteur d’un ouvrage sur les poilus de Wailly, un passionné lui aussi. Les deux hommes, devenus complices, sont bien décidés à intensifier l’action de la SPPEF dans le Pas-de-Calais. Comment ? En faisant appel à des correspondants locaux « car nous ne pouvons être partout. Nous avons besoin de relais sur le terrain pour qu’ils nous alertent, qu’ils nous fassent part de leurs observations, de ce qu’ils constatent autour d’eux. Ça peut concerner un bâtiment, un pont, un ouvrage militaire, un arbre, une rivière… Il faut savoir regarder ». Pour cette activité entièrement bénévole, Augustin Flippe verrait bien un correspondant par canton, deux serait idéal. Avis aux amateurs ! Il leur suffit de se faire connaître auprès des deux responsables.
Dans le Pas-de-Calais, il y a selon M. Flippe beaucoup à faire. « Un maire ou un élu ne voit pas toujours ce qui se passe dans sa commune, trop absorbé par les tâches liées à sa fonction. Il suffit quelquefois de peu de choses pour alerter un conseil municipal, pour lui donner l’envie de faire » explique-t-il en citant en exemple un maire qui ignorait la présence d’un blockhaus dans son village ou encore ces communes où dans les cimetières certaines tombes à l’intérêt architectural ou historique évident sont purement et simplement détruites « alors qu’on pourrait peut-être les sauvegarder ». Même chose pour les tombes militaires sachant que les soldats morts pour la France sont pour un tiers inhumés dans les cimetières militaires, un tiers portés disparus et un tiers dans les sépultures familiales.
Concernant le patrimoine privé (châteaux, demeures, parcs…), « quand ont constate une anomalie ou un risque de disparition d’un élément du patrimoine, on essaye de convaincre le propriétaire de garder quelque chose ». Une démarche pas toujours évidente, c’est sûr.

Des sujets d’inquiétude

Dans le département, MM. Flippe et Cappon nourrissent par ailleurs quelques sujets d’inquiétude. D’abord, sur les éoliennes « qui n’arrangent pas le paysage et pour lesquelles on aurait pu avoir une meilleure répartition ». On les sent aussi préoccupés par certains bâtiments agricoles imposants « qui mériteraient d’être mieux intégrés dans leur environnement », par le devenir des églises où, faute prêtres le culte ne peut être maintenu, elles risquent d’être détruites pour certaines. « Une disparition cultuelle et visuelle car les clochers sont depuis toujours des points de repère, surtout en milieu rural » estiment les deux représentants de l’association qui, pour mieux faire connaître la SPPEF ont proposé, lors de la dernière assemblée générale nationale début février 2011, de solliciter un stand au prochain congrès des maires de France.
Sans vouloir être des empêcheurs de tourner en rond, MM. Flippe et Cappon souhaitent plutôt apporter leur aide et faire part de leur expérience en matière de protection des sites et monuments. C’est pourquoi on peut les contacter pour un avis consultatif à l’occasion de travaux de construction, d’aménagement, de restauration. Avec aussi pour M. Flippe un intérêt particulier pour les tombes, notamment militaires, lui qui fait partie de la commission nationale des cimetières au sein de la SPPEF et anime par ailleurs une section du Souvenir Français depuis 1972.
Chaque année, plusieurs concours sont aussi organisés comme celui de la Sauvegarde du patrimoine qui récompense les associations et petites communes ayant mis en valeur leur patrimoine (le Pas-de-Calais fournit régulièrement des candidats), le concours des Reporters de l’architecture militaire du 20e siècle, le concours photos des CM2, en partenariat avec l’Éducation nationale, pour lequel un classe de Frévent a d’ailleurs été primée en 2010. Et même un prix littéraire « Sites et Monuments » du livre de paysages.

Contact : Augustin Flippe, 2 rue Paul-Dumont à Aubigny-en-Artois, tél. 03 21 22 01 78 ou par courriel : christian@cappon.net. Voir aussi sur http://sppef.free.fr

Réunion d'information le vendredi 18 mars à 19h30 à la salle communale d'Anvin. Élus, présidents d'associations, passionnés de vieilles pierres y sont attendus.
 

URL courte : www.echo62.com/actu3011




Copyright © 2000-2011 - Les Échos du Pas-de-Calais
tous droits réservés
http://www.echo62.com
  • Département
  • Sport
  • Culture
  • Musique
  • Sorties/rando
D. 2 novembre, Nœux-les-Mines : salon gastronomique
Du 3 au 29 novembre, Fruges : expositions:
Les L. 3, 17, 24 novembre et 1er décembre, Aire-sur-la-Lys : Ateliers « En route avec les seniors »
Du 4 au 29 novembre, Auchy-lès-Hesdin : expositions
Du 6 au 22 novembre, Bully-les-Mines : exposition "La Grande Guerre" et "D'une guerre à l'autre"
Les 7, 14, 21, 25 et 28 novembre, les 5 et 12 décembre, Ficheux : Les ateliers du bien vieillir
Les 8 et 9 novembre, Étaples-sur-Mer : fête du hareng roi
Les 8 et 9 novembre, Wimereux : salon de la carte postale et des livres anciens
Les 8, 9 et 11 novembre, Verlincthun : exposition « Remontons le temps à Verlincthun »
Du 8 au 16 novembre, Outreau : exposition de la Palette Outreloise
S. 8 novembre, Calais : "le tunnel sous la Manche, un monument invisible?"
Du 8 au 11 novembre, La Couture : Salon des antiquaires
Du 9 au 16 novembre, Grigny : porte ouverte « racines en hiver »
Ma. 11 novembre, Lillers : Rendez-Vous Voyageurs sur le thème de la Bataille de la Lys
Du 12 novembre au 15 février, Saint-Omer : exposition Alphonse de Neuville, la bataille de l’image
No banner in farmLe reste de l'actualité
  • Le Meccano Lab' fait le bonheur des enfants et des adultes en plein cœur de Calais
  • Grande galerie du Louvre-Lens : Gratuité reconduite un an
  • Après le projet Nostra place à l’Initiative des détroits
  • Les Ateliers de la Halle à Arras Le cocon des artistes
  • La Palanquée met en souscription un recueil sur des chalutiers industriels du port de Boulogne-sur-Mer
  • Arras Film Festival Du 7 au 16 novembre 2014
  • Hervé Leuwers, historien chercheur, publie une nouvelle biographie de Maximilien de Robespierre
  • L'économie sociale et solidaire dans le Pas-de-Calais : le choix des valeurs
  • Bon et Bien, une recette contre le gaspillage alimentaire et pour l’emploi local
  • Accueil et relations aux usagers : le département du Pas-de-Calais reçoit le premier prix national
  • À Lens, un « Lieu source » initié par l’évêque d’Arras : La "Maison Nicodème"
  • Avec le site www.terea.fr les objets de seconde main se font une place sur le net
  • Avec l'album « The White Days », Factice Factory fabrique une cold wave 100 % naturelle
  • Mémorial international de Notre-Dame-de-Lorette, l’Anneau de la « mémoire mondialisée »
  • Bailleul-Sir-Berthoult : Une médiathèque Franck-Thilliez
  • À Lens, avec la Mission Bassin minier : Bien transmettre les valeurs du Patrimoine mondial
  • Congrès des maires du Pas-de-Calais : la réforme territoriale sur le gril
  • Maison du marais de Saint-Omer : inauguration en grande pompe
  • Étienne Daho à Béthune : « l'innocence retrouvée » et le public conquis
  • Le salon Tiot Loupiot pour l’éveil culturel des petits du 4 octobre au 22 novembre
  • Tous les mois, la fréquentation de La Coupole - Centre d'histoire et planétarium 3D - est en hausse
  • Cent chefs-d’œuvre du château de Versailles à découvrir au palais Saint-Vaast d’Arras jusqu’en mars 2016
  • La Réserve naturelle nationale des étangs du Romelaëre fermée du 10 octobre 2014 au 15 mars 2015
  • Le festival Conteurs en campagne sillonne la région du 5 octobre jusqu’au 2 novembre
  • De A à Z, les communes du Pas-de-Calais et les maires élus aux municipales 2014
  • D'Ablain-Saint-Nazaire à Zutkerque : tous les maires du Pas-de-Calais
  • Élection aux Chambres d'agriculture : participation en baisse et FDSEA en position dominante dans le Pas-de-Calais


  • l'Écho du Pas-de-Calais n°147

    Qui sommes nous ?

    La maison d'edition, commandez nos livres

    Les travaux exterieurs

    internet

    Les 6H de l'Echo

    Les 6H du Pas-de-Calais

    Les 10km du Pas-de-Calais

    L'oralité

    Régie publicitaire

    Abonnez-vous au flux RSS d'actus

    Abonnez-vous au flux RSS agenda

    Suivez-nous sur Facebook

    291 visiteurs
    connectés