Loading
07/12/2009 17:05:34 - Affiché 9592 fois

Le Relais, entrepreneur social
de l'année 2009

Martin Hirsch et Pierre Duponchel, fondateur du Relais.

Né en 1984, à Bruay-La Buissière, d’une idée un peu folle et utopique, Le Relais, groupement d’entreprises sociales spécialisées dans la collecte et le recyclage des vêtements de seconde main, fête cette année ses 25 ans : un quart de siècle d’innovations dans la lutte contre l’exclusion sous toutes ses formes ; un quart de siècle de développement et d’essaimage envers et contre tout, à travers un modèle unique d’entreprise à but social (l’EBS) ; un quart de siècle de fidélité à la doctrine de l’abbé Pierre : « La misère ne se gère pas, elle se combat ».

Et enfin, après un quart de siècle, une reconnaissance « officielle » de ce travail acharné pour une « autre économie, pour une économie au service de l’Homme. » Le mercredi 2 décembre 2009, Martin Hirsch, haut-commissaire aux Solidarités Actives et à la Jeunesse, a remis au Relais, en la personne de Pierre Duponchel, son fondateur, le Prix de l’Entrepreneur Social 2009, prix organisé par le Boston Consulting Group et la Fondation Schwab pour l’Entreprenariat Social. Le Relais a été sélectionné parmi 81 candidats sur des critères de viabilité économique, de capacité d’innovation et d’impact social. « Oui, une entreprise sociale peut être compétitive, une structure d’insertion peut être dynamique et innovante. Car c’est bien dans sa façon de « vivre l’entreprise autrement » que Le Relais et tous ses salariés ont su au fil des années puiser les ressources nécessaires pour surmonter les différentes crises du secteur et poursuivre le développement en France et en Afrique ! »
2009 avait commencé par la publication d’un ouvrage : « Le Relais, envers et contre tout », un livre d’entretien avec Pierre Duponchel et c’était déjà une belle reconnaissance ! 2009 se termine par la remise du Prix de l’entrepreneur social. Une belle façon de fêter le 1 500e emploi du Relais !

Relais, Toits de l’Espoir…
Chaque année, Le Relais collecte environ 60 000 tonnes de vêtements, chaussures, linge de maison, etc. à domicile ou par le biais des conteneurs d’apport volontaire (plus de 8 000 en France). Une fois collectés, les dons sont triés dans l’une des 18 usines du Relais (trois en Afrique) selon des critères de qualité et de matière, en près de trois cents catégories différentes. Pour assurer ce processus, les salariés (un emploi créé par semaine depuis 1984) sont accompagnés aussi bien professionnellement que personnellement. Ils sont souvent à peine sortis de vraies galères. Et refusant de renvoyer bon nombre de personnes à la case départ, Le Relais est devenu une « entreprise insérante ». Il poursuit plus loin son action en créant des emplois durables, en luttant contre le « mal-logement » avec Les Toits de l’Espoir (créés en 1996, 1 500 logements réhabilités), en luttant contre la précarité (avec Interinser, entreprise de travail temporaire d’insertion).
 

URL courte : www.echo62.com/actu2554



Recherches relatives :

relais | bruay | insertion | recyclage |



Copyright © 2000-2011 - Les Échos du Pas-de-Calais
tous droits réservés
http://www.echo62.com

l'Écho du Pas-de-Calais n°161

Les 6H de l'Echo

Les 6H du Pas-de-Calais

Les 10km du Pas-de-Calais

Abonnez-vous au flux RSS d'actus

Abonnez-vous au flux RSS agenda

Suivez-nous sur Facebook

160 visiteurs
connectés