Loading
19/12/2011 11:45:08 - Affiché 10697 fois

Au château des Prés à Sailly-Labourse
l'association La Vie active
écrit l'histoire d'une MECS

La visite de la MCES de l'Artois était guidée par les enfants eux-mêmes.

La vie de château ? Pas vraiment. Même si les jeunes de la Maison d’enfants à caractère social (MECS) de La Vie active, à Sailly-Labourse, sont effectivement accueillis dans les locaux de l’ancien château des Prés, un endroit cher au maire de la commune, Robert Copin. Samedi, lors de l’inauguration de l’établissement, ouvert depuis fin août dernier, il n’a pas manqué de rappeler qu’il y avait vécu pendant trois ans, à partir de 1966. Des locaux qui sont ensuite devenus, en 1969, ceux du centre de formation agricole CFPPSA jusqu’il y a peu, puis ceux de la MECS de l’Artois désormais, avec la mission d’héberger temporairement des jeunes mineurs au titre de la protection de l’Enfance.

L’inauguration de ce samedi 17 décembre a permis au président de la Vie active, Jean-Marie Alexandre et au directeur Richard Angevin de faire découvrir aux invités un établissement fonctionnel, pratique, mais sans luxe inutile, bien en phase avec le souci d’excellence prôné depuis toujours par l’association. Il est le fruit du rapprochement, sur injonction du conseil général du Pas-de-Calais et en association avec la Protection judiciaire de la jeunesse, de deux MECS dont La Vie active était gestionnaire. Celle du boulevard Castelnau de Nœux-les-Mines et celle de Frévent implantée dans le château de Cercamp, un site qui n’était plus adapté à l’accueil des enfants.
Une fois acheté par la Vie active, le château des Prés a fait l’objet d’un important programme de travaux d’aménagement et de mise aux normes (3,5 millions d’euros) sous la conduite de Pierre Haubourdin, architecte. Plomberie, électricité, peinture… ont été refaites au sein de ce vaste bâtiment de 2000 m² répartis sur trois niveaux, au milieu d’un vaste parc arboré.
Depuis le 29 août dernier, l’établissement est officiellement ouvert et permet d’accueillir 78 jeunes de 10 à 21 ans grâce à plusieurs services : l’accueil de jour pour les adolescents déscolarisés (certains depuis deux ou trois ans quelquefois) ; un hébergement en studio individuel pour les jeunes de 16 à 18 ans ; un accueil en hébergement de semaine pour ceux de 10 à 16 ans ; le service DAFAS qui permet à douze jeunes d’être hébergés dans une famille d’accueil formée au métier d’assistante familiale. Samedi midi, plusieurs de ces jeunes avaient accepté, avec un enthousiasme visible, de présenter eux-mêmes leur studio, la salle de détente, la salle des ordinateurs… aux nombreux visiteurs.
Pour s’occuper de tout ce petit monde et apporter une réponse personnalisée à chacun de ces jeunes, 67 emplois à temps plein sont répartis dans tous les services (équipe éducative, administration, intendance, entretien…), en précisant que le la fusion des deux structures a engendré la création de sept équivalents temps plein. Un personnel qui a fait l’objet d’un accompagnement spécifique notamment pour les salariés précédemment en poste à Frévent, à 50 km, pour qui ça n’a pas été évident.
À l’écoute des discours, l’arrivée de la MECS de l’Artois à Sailly-Labourse, dans un cadre idéal, est un motif de satisfaction pour tous les acteurs du projet, y compris l’Inspection académique du Pas-de-Calais, et surtout pour les élus qui y voient l’opportunité « pour ces jeunes connaissant des difficultés de devenir des femmes et des hommes debout » ainsi que l’a précisé Odette Duriez. La conseillère générale a assuré la MECS de l’Artois et toutes celles du Pas-de-Calais du soutien du Département au nom de Dominique Dupilet. Odette Duriez dont le mari fut un des directeurs du centre de formation agricole CFPPSA et qui a donc vu avec grande satisfaction l’achat des locaux par La Vie active pour mettre en œuvre ce superbe projet de vie.
Un sentiment partagé par le maire de Sailly-Labourse, Robert Copin, qui a habité avec sa famille dans une moitié de ce château, acquis en 1920 par la compagnie des mines, en sa qualité d’ingénieur à l’usine de Mazingarbe toute proche. On a compris que tous deux veilleront particulièrement à la bonne intégration de la MECS de l’Artois dans le paysage local.

MECS de l’Artois, avenue du Château des Prés à Sailly-Labourse, tél. 03 21 54 99 44.
 

URL courte : www.echo62.com/actu3244



Recherches relatives :

Sailly-Labourse | La Vie active | château | MECS | Artois | |



Copyright © 2000-2011 - Les Échos du Pas-de-Calais
tous droits réservés
http://www.echo62.com
  • Département
  • Sport
  • Culture
  • Musique
  • Sorties/rando
V. 26 février, Calais : "Big Sun" par Chassol
D. 20 décembre, Hesdin : Concert de la Cœcilia
Le reste de l'actualité
  • Les rendez-vous de l’été Pas-de-Calais Tourisme 2e partie : le mois de juillet
  • Bicentenaire de l’indépendance de l’Argentine célébré à Boulogne-sur-Mer
  • Manuel Valls dans le Pas-de-Calais, pour l'habitat
  • Les rendez-vous de l’été Pas-de-Calais Tourisme 1ere partie : Sur toute la période estivale
  • L'intercommunalité dans le Pas-de-Calais en 2017 : 19 EPCI sur la carte
  • Dépenses départementales de solidarité : les présidents du Nord et du Pas-de-Calais proposent à l’État d’aller vers davantage d’équité, de simplicité
  • Théâtre élisabéthain du Château d’Hardelot : on a frappé les trois coups
  • Emmanuel Macron en tenue de métallo à Isbergues ce lundi 27 juin 2016
  • Les communes du Pas-de-Calais et les maires
  • Dans le Pas-de-Calais, on passerait de 33 à 21 intercommunalités en 2017
  • Département du Pas-de-Calais : budget 2016 adopté, contrat de progrès signé
  • L'exposition « 62 voies-voix de femmes » au Louvre-Lens jusqu'au 22 mars 2016
  • L'Université des Compagnons du Tour de France se développe à Arras
  • Le Département du Pas-de-Calais et l'égalité hommes-femmes
  • La grande saga des Robitaille, d'Auchy-lès-Hesdin au Québec
  • 1 465 205 habitants dans le Pas-de-Calais. La population a augmenté de 5 674 habitants entre 2008 et 2013
  • François Hollande a inauguré le monument des Fraternisations à Neuville-Saint-Vaast
  • L'éolien recrute dans le Nord - Pas-de-Calais
  • Histoire locale : l'affaire Monbailly à Saint-Omer en 1770
  • Les châteaux du Pas-de-Calais « en guerre » de 1939 à 1945 : un livre et une exposition
  • L'Autre rive ou le fabuleux destin d'Augustin Lesage
  • Histoire, mémoire, sciences : La Coupole ouvre avec succès les portes de la plurisciplinarité
  • Pierre Sorhaïts inhumé à Notre-Dame-de-Lorette un siècle après sa mort
  • Thibaut Roussel voyage voyage au-dessus des capitales, des idées fatales...
  • Dans le Pas-de-Calais : les réseaux de bibliothèques sont l'avenir de la lecture publique
  • François Hollande prend des mesures en faveur des territoires ruraux et prend la mesure de leur crise
  • « Folies du Calaisis », une application mobile pour découvrir le patrimoine bâti
  • Élection aux Chambres d'agriculture : participation en baisse et FDSEA en position dominante dans le Pas-de-Calais


  • l'Écho du Pas-de-Calais n°161

    Les 6H de l'Echo

    Les 6H du Pas-de-Calais

    Les 10km du Pas-de-Calais

    Abonnez-vous au flux RSS d'actus

    Abonnez-vous au flux RSS agenda

    Suivez-nous sur Facebook

    302 visiteurs
    connectés