Vous êtes ici :

Accueil Accueil Pas-de-Calais TV Entreprise cherche bénéficiaire du RSA pour projet commun...

Entreprise cherche bénéficiaire du RSA pour projet commun...

publié le 22 octobre 2009

Vidéo (http://www.colvert.pasdecalais.fr/var/cg62/storage/video/132463.mp4)
Le service local d’action d’insertion de Hénin-Beaumont reconsidère le circuit d’insertion des bénéficiaires du Revenu de Solidarité Active en l’adaptant aux besoins des entreprises permettant l’échange direct avec de potentiels employeurs.

Pour un bénéficiaire du Revenu de Solidarité Active, rencontrer un potentiel employeur est une véritable aubaine dans sa démarche de retour à l'emploi. C'est ce que propose le Département depuis le mois de février 2009 en organisant des rencontres entre ces bénéficiaires et les entreprises.

Séverine Varin, Service Local d'Action d'Insertion de Hénin-Beaumont : L'objectif est que les bénéficiaires du RSA puissent rentrer en contact direct avec l'entreprise. Dans un premier temps, notre objectif est de sélectionner différents profils dans les métiers du bâtiment et des travaux publics. Les personnes intéressées sont reçues en entretien individuel de manière à vérifier avec elles la solidité de leur projet et leurs motivations pour participer à ces rencontres.

Les Services Locaux d'Action d'Insertion travaillent avec ces personnes sur leur projet professionnel. Ensuite, le cabinet Adeve prend en charge une dizaine de demandeurs d'emploi pour trois visites d'entreprises. Cette stratégie "gagnant-gagnant" est appréciée tant des demandeurs d'emploi que des entreprises.

Géraldine Boulhol de la société Ramery : Cela permet de rencontrer directement les personnes, puisqu'en général les recrutements se font essentiellement par écrit. Dans ce cas cela leur permet de découvrir réellement les métiers ainsi qu'un chantier, de confirmer leur profil et leur choix pour les métiers du bâtiment. De notre côté, cela nous permet de gagner du temps en rencontrant dix ou douze personnes en même temps.

Après huit mois d'exercice, l'heure est au premier bilan. Les 54 entreprises qui ont participé à cette action ont rencontré 200 personnes pour un résultat qui va de la signature d'un contrat de travail à la réorientation du projet professionnel.

Cécile Pierre du cabinet Adève : Environ un tiers va avoir un contrat de travail du type CDD ou contrat de professionnalisation. Un autre tiers est repéré par les entreprises mais celles-ci les conservent en mémoire faute de besoins immédiats, ou il sera reçu en entretien prochainement ou bénéficiera d'une formation. Le dernier tiers quant à lui n'avait malheureusement pas un profil suffisamment intéressant pour l'entreprise. Ces personnes se voient expliquer le pourquoi du comment afin d'évoluer dans leur recherche d'emploi.

Par cette opération, le Département renforce l'idée qu'une politique de retour à l'emploi ne passe pas seulement par des subventions mais aussi par l'adaptation du circuit de l'insertion aux besoins des entreprises.


Réalisation : Direction de la Communication, Vadim Gressier