Vous êtes ici :

Accueil Accueil Actualités Développement Conservatoire du littoral : quarante ans, ça se fête !

Conservatoire du littoral : quarante ans, ça se fête !

Publié le 18 février 2015

Le Conservatoire du littoral est venu fêter, ce lundi 17 février, ses quarante années d’existence à Audinghen. Quoi de plus normal pour cet établissement public d’État dédié à la préservation des espaces littoraux remarquables, que de venir célébrer son anniversaire chez son plus vieux partenaire !

En effet, la première acquisition nationale fut celle des garennes de Lornel, gérées depuis 1984 par le syndicat mixte Eden 62, véritable bras armé du Département du Pas-de-Calais en matière de protection de l’environnement. Comme l’a rappelé Odile Gauthier, directrice du Conservatoire du littoral : Aujourd’hui, le Conservatoire du littoral protège près de 160 000 hectares en France métropolitaine et en outre-mer dont 7 000 hectares sur le littoral du Nord-Pas de Calais.

Ce qui fait à juste titre de la Côte d’Opale, l’une des côtes les plus protégées de France, et ce, grâce à l’investissement de longue date des acteurs locaux comme Dominique Dupilet, président honoraire du Département, qui fût l’un des premiers à s’engager. Mais protéger ne veut pas dire mettre sous cloche  a souligné Hervé Poher, vice président du Département en charge de l’environnement et président d’Eden 62. C’est pourquoi le fil conducteur de l’intervention du Conseil général est de préserver les ressources naturelles, le patrimoine naturel, les pépites, pour sauver la biodiversité des espaces naturels sensibles et respecter un cadre de vie agréable, attractif et sûr pour les habitants.

Le Site des Caps, désormais Grand Site de France, en est le meilleur exemple. Il connait un succès qui ne se dément pas et qui entrera dans une troisième phase de travaux pour mieux accueillir le public tout en préservant les villages, l’activité agricole et économique, face aux flux de visiteurs, toujours plus nombreux. C’est une responsabilité vis-à-vis des générations futures auxquelles il nous appartient de léguer non seulement un monde préservé mais plus encore un monde amélioré a conclu Michel Dagbert, président du Département, avant d’inviter tout le monde dans dix ans pour les cinquante ans de cette grande institution.